lillustreArticle par Robert Harbel pour L’Illustré

Il est devenu en deux ans le médium des people et des stars. Après la Suisse romande, il est en train de conquérir Paris, où il a ouvert un cabinet qui ne désemplit pas.

 

Il a ouvert un premier cabinet à Lausanne il y a deux ans. Puis il en a ouvert un deuxième, à Paris cette fois, où se bouscule aujourd’hui – comptez six à huit mois d’attente pour un rendez-vous ! – tout ce que la Ville Lumière compte en matière de people et de stars.

Signe de cette reconnaissance immédiate, le magazine VSD lui a consacré cet été un reportage où il pose avec deux de ses célèbres clientes, Setsuko et Harumi, la veuve et la fille du peintre Balthus. Et Laurent Ruquier l’a d’ores et déjà invité pour la parution du livre qu’il est en train de rédiger, une sorte d’autobiographie sur son parcours et son étrange métier.

Olivier Lagardère ne pensait pas devenir médium. Il l’est devenu presque malgré lui, par hasard ou plutôt par destin, après une carrière de top-modèle. « J’ai retrouvé le jeu de cartes de ma grand-mère décédée en 1994, explique-t-il. Et, quand je les ai prises en main, j’ai commencé à ressentir une communication avec l’au-delà. »

Très sollicité désormais, il éprouve un besoin vital de se ressourcer et de se réénergiser en permanence. Des activités douces, comme les séances d’équitation, les longues balades avec sa chienne Charlotte, un doberman, ou les cours de yoga qu’il vient de commencer. Des activités plus physiques, aussi, comme le kick-boxing qu’il pratique comme une source de vie brute.

Je craque pour…

«Le kick-boxing, au club Ryu Kwaï, à Lausanne. J’en fais depuis deux ans avec Juan Carlos Garrabatos, deux fois par semaine. Je me défoule vraiment et ça me fait un bien incroyable.»

Je me détends avec…

« Le cheval. Je monte depuis l’enfance et j’ai fait beaucoup de dressage, trois ou quatre heures par jour, à un niveau pro. C’est ma passion, c’est là que je trouve mon équilibre.»

 

FICHE SANTE

Nom : Olivier Lagardère.
Date de naissance : 17 décembre 1969.
État civil : célibataire.
Profession : psycho-medio-pédagogue.
Taille : 175 cm.
Poids : «73 kg, j’essaie de perdre, mais je n’y arrive pas. Je me nourris mal, des sandwiches, des canapés… »
Tabac : « Non, je n’ai jamais fumé. Et j’attends impatiemment qu’on interdise de fumer dans les cafés !»
Alcool : « Oui, mais que du vin rouge. Pour moi, un bon repas en bonne compagnie s’accompagne toujours avec un bon vin rouge. »
Stress : « Non, parce que j’évite toute personne qui pourrait me stresser. J’arrive à un âge où il faut rejeter tout ce qui est négatif. »
Religion : « Catholique, mais j’évite d’en parler, car une bonne partie des guerres se font au nom de la religion. Je suis croyant, parce que j’ai été élevé là-dedans, mais je ne suis pas du genre à aller à l’église et à faire des simagrées Je prie chez moi ! J’aime aussi beaucoup le bouddhisme. »
Point fort : « Je suis positif, j’ai beaucoup de compassion, j’analyse beaucoup… »
Point faible : « La sensibilité, est-ce que c’est un point faible ?»
Recette bien-être : « Un bon bain chaud le soir en écoutant une bonne musique classique avec un bon verre de vin rouge. »